Point Favre: Sérénade italienne

Sérénade, concert qui se donnait la nuit sous les fe­nêtres d’une femme courtiseée. En Italie, pays de l’opéra, c’est grâce à Rossini que le comte Almaviva chante sous les fenêtres de la belle Rosine, avec l’aide du barbier Figaro. C’est sous la plume de Mercadante et de Mozart que don Giovanni prend la main de Zerlina pour tenter de la séduire. C’est le grand guitariste Mauro Giuliani qui hissa son ins­trument au même rang soliste que le piano et qui éblouit Vienne, où il côtoya Beethoven.

C’est Ermenegildo Carosio, compositeur de ro­mances et précurseur du jazz. Mais aussi grâce au contemporain Giorgio Mirto, de plus tristes souve­nirs, où pendant la dernière guerre l’abbaye du Mont-Cassin fut anéantie lors de la victoire des Alliés.

Claude Régimbald : flûte

Alessio Nebiolo : guitare

Au programme des oeuvres de Giuliani, Carosio, Mirto, Mercadante et Rossini

 


Contact

Point Favre: Sérénade italienne

https://pointfavre.ch/